VINCENT : « … Les Français grincent les droits en accusant le Président IBK, hier le conseil des Nations Unies l’ont mis en demeure d’appliquer enfin l’accord pour la paix qui avait été péniblement négocié avec les Touaregs du Nord et signé à contre coeur,s’était en 2015.

IBK l’a laissé pourrir sur pied ,trois ans de perdu,il n’y’a pas eu « d’épée de brave » et l’argent qui devrait servir à financer le développement des régions du Nord du Mali a été détourné avec son regard de myope ,sa fausse humilité et son air « Bonace »,IBK est un politicien roué ,on l’écoute faire des phrases ,un démagogue!

Il sait bien que les électeurs du sud Malien n’ont que mépris et rancœur pour ceux du Nord,alors pourquoi les faire chagriner ,il veut encore se faire réélire en Juillet pour un nouveau mandat ? C’ est irresponsable ! Et alors même au milieu du Sahel on peut dire après moins de déluge.

PATRICK : » Emmanuel Macron aurait tenté de le dissuader de se représenter.

VINCENT:  » Oui mais IBK ne s’appelle pas Emmanuel Macron,il répond qu’il fera la volonté d’Allah ,il est parfait ,il nous tient en otage au Sahel comme les Américains en Afghanistan. Impossible d’abandonner le terrain ,de lâcher un allier qui nous tient par le bout du bras,qui nous déteste ,un régime qui est élu et corrompu…et corrompu! On a gagné une guerre mais on a perdu la paix … »

Transcription Activiste TV (la force des arguments)