Comment faire pour transformer en plus grand nombre cette poignée de Maliens qui ne cesse de dénoncer les deux poids deux mesures de la MINUSMA et de se mobiliser pour l’intégrité du territoire ?
Comment faire pour que l’exemplarité de la jeunesse de Gao et au-delà de toutes les régions du Nord pour la défense de la patrie soit -pas non seulement commentée et louée sur les réseaux sociaux- mais devienne un catalyseur et un virus qui se propagerait dans les autres régions afin de motiver les mêmes résistances et démontrer le même patriotisme pour défendre la terre mère ?
Comment faire que tous « au-dedans ou au-dehors » du territoire quittent l’écran et le clavier pour former ce rempart tant nécessaire en ce moment pour continuer à faire vivre l’espérance et raviver le patriotisme ?

Il est temps que nous arrêtions avec les critiques stériles et/ou les comparaisons sans raison afin de commencer à s’organiser, à mettre en place des stratégies pour agir.
Sinon pourquoi, c’est seulement une petite minorité qui se mobilise tandis que la majorité reste silencieuse ? Comment comprendre notre passivité face à des dangers dont nous savons tous ? Y- consentons-nous ?
Pourquoi la communauté internationale nous impose des mesures qui vont à l’encontre de nos intérêts ? Y- consentons-nous ?

Au risque de se tromper, la Méritocratie Malienne répond par le négatif. Il est vrai que les Maliens aiment leur pays. Tout aussi vrai qu’ils seront prêts à se mobiliser nuit et jour pour l’intérêt du Mali.
Cependant, il ne sert à rien de cacher que beaucoup de choses ont changé depuis ce temps où les Maliens sortaient contre vents et marées pour combattre le colonialisme en Afrique, pour soutenir leurs frères Africians dans leur lutte d’indépendance, ou encore pour défendre et soutenir leurs autorités dignes et fières -comme cet accueil de Modibo Keita de retour du Sénégal après l’éclatement de la Fédération du Mali-.

Oui ! La Méritocratie Malienne dit que les Malien -ne-s ont toujours répondu à l’appel de l’Histoire et se sont illustrés de la belle des manières. De ce fait, une fois encore, l’Histoire nous prend en témoins. Et le jugement sera terrible si nous échouons à défendre la mère patrie contre tout envahisseur habité de mauvais desseins.
Depuis, notre environnement social, politique et culturel a beaucoup changé et malheureusement a emprunté la mauvaise voie. Donc, il faut se ressaisir et se mobiliser afin d’emprunter les chemins que Modibo Keita avaient tracé en termes de dignité, d’honneur, de patriotisme et de sacrifice pour le bonheur commun.

Le constat est là. Nos autorités -malgré leur volonté ou manque de volonté et de courage pour traduire et défendre les espoirs de la population- n’ont pas encore la solution et ne font que de se plier aux désirs des toutes puissances.
Résultat, les rebelles terroristes sont plus légitimes à leurs yeux que par exemple le Gatia dont le seul crime est de vouloir protéger ses concitoyens des viols, vandalismes et meurtres commis par des rebelles terroristes.

L’heure est à la responsabilité ! Et cette responsabilité face à l’immobilisme des autorités nous revient, à nous les jeunes.
Oui ! Il n’est jamais trop tard pour se remettre en question, se ressaisir et se mobiliser.

La Méritocratie Malienne appelle les jeunes à s’inspirer de la jeunesse de Gao et ensemble ravivons le feu de la résistance et de la défense de l’intégrité de la patrie.
La Méritocratie Malienne entend remettre sur la table ce projet d’une grande marche citoyenne sur Kidal afin d’affirmer la souveraineté sur toute l’étendue du territoire.
Nul, surtout pas des rebelles, ne doit empêcher un Citoyen Malien d’entrer à Kidal !

Pour la mère patrie, restons en veille et mobilisés.
Ensemble, unis et organisés avec une stratégie, nous y parviendrons !

Nous sommes l’avenir du Mali. Nous sommes la Méritocratie Malienne.

@Meritoctratie Malienne.