Je chevauche l’équateur et je présente de nombreux climats.

Je suis considérée par la plupart des paléo-anthropologistes comme le berceau de l’humanité, où est née l’espèce humaine (Ève mitochondriale). Ce qui veut dire que c’est moi qui suis à l’origine de toute civilisation. L’agriculture, la pêche, le commerce, la construction d’habitat, mes fils l’ont commencé il y a un millénaire avant cette ère.

Avec une superficie de 30 415 873 km2 et une population de plus de 1.1 milliards d’habitants, qui représente 16 % de la population mondiale (2014), selon les recherches j’atteindrai les 25% en 2050 dont la jeunesse domine et qui est un grand atout que mes fils doivent savoir exploiter.

Malgré ma diversité climatique car je suis le continent le plus sec au monde, je suis béni parce que je suis très riche en ressources minérales, forestières, hydriques, animales et j’en passe et c’est cette bénédiction qui est la source de tous mes problèmes d’aujourd’hui. Car j’ai donné naissance à des vampires (l’Europe) qui n’en veulent qu’à mes ressources et pour cela ils sont prêts à tout.

L’histoire raconte que je suis le berceau de l’humanité, or c’est moi qui souffre plus que tous les autres continents de la planète bleue. Je me demande aujourd’hui : est ce que le monde évolue? S’il évolue je dirai qu’il fait son évolution négativement et sans penser à sa pauvre maman, même si ce monde pense à moi c’est en me pillant, en me bombardant, en me violant, en me volant etc… du détroit de Gibraltar au cap de bonne espérance.

Et c’est pour cela que le reste de ce monde est envahi chaque fois par des tremblements de terre, des inondations, des volcans, des tsunamis etc…. Parce qu’il est maudit par sa mère.

Ma diversité culturelle est aussi l’un de mes joyaux qui est longtemps contestée, et la thèse de l’Afrique comme lieu d’émergence unique de l’humanité est devenue incontestable, mon importance dans la civilisation et la culture fait aujourd’hui consensus au sein de la communauté scientifique. Ces cultures qui ont tendance à disparaitre depuis l’arrivée des détracteurs (colons) sur mon territoire, parce qu’aujourd’hui mes fils ont oublié qui ils sont. Car ils ne veulent qu’imiter la culture de ces vampires.

En matière d’instruction il y a 4,8 millions d’étudiants inscrits dans des établissements d’enseignement supérieur de mes pays subsahariens, et j’ai une prière pour vous mes chers fils : « ne soyez pas des êtres soumis et corrompus après vos études, pensé à votre patrie. »

Je crois en vous mes fils de cette nouvelle génération, qui vont sécher mes larmes qui ne cessent de tomber il ya des siècles.

Unissez vous pour construire vos terres, les reprendre, contrôlez vos exportations et importations, vos monnaies etc… Car il s’avère que je suis en plus du berceau de l’humanité, le réservoir de l’humanité dans tous les secteurs de développement possible et surtout en ressources humaines car mon taux de natalité est le plus élevé du monde aujourd’hui.

Vous êtes le peuple au cœur des rois et au sang d’esclave et vous êtes l’avenir brillant de ce monde.

Fils d’Afrique, unissez vous et séchez les larmes de votre chère maman !

Amadou Moussa KEITA